En partenariat avec le MAHJ : « Oylem », projection en avant-première

Projection en avant-première

Oylem, un film d’Arthur Borgnis

France, 2022, 72 min, yiddish sous-titré en français
Musique : Olivier Slabiak (Les Yeux Noirs)
En présence du réalisateur.

Evocation poétique d’un monde disparu, ce film français entièrement tourné en yiddish superpose de bouleversantes images en noir et blanc du yiddishkeit, mêlant synagogues en ruines, plaines et ruelles vidées de leurs habitants, au récit de deux personnages, Mendele et Yitzhok, composé à partir des fragments littéraires et poétiques de quatorze auteurs. Du milieu du 19e siècle à 1943, des vastes plaines d’Ukraine aux rues de Vilnius et de Łódź, chaque image de ce très beau film est habitée par le Khurbn – le terme yiddish pour désigner la catastrophe.

Adresse

Musée d’Art et d’Histoire du judaïsme
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple
75003 Paris

Tarifs : 6€ (tarif plein) ; 4€ (tarif réduit, amis du MAHJ et adhérents de la MCY)

Réservations sur mahJ.org ou par téléphone au 01 53 01 86 57, le lundi et le mercredi de 10h30 à 13h.

Projection du film « Vie et destin du Livre noir, la destruction des Juifs d’URSS » (en présentiel)

Vie et destin du Livre noir, la destruction des Juifs d’URSS, Guillaume Ribot, Les Films du Poisson

Lancement de la saison culturelle : La littérature yiddish en Union soviétique – 70e anniversaire du 12 août 1952

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, des écrivains russes réunis autour des célèbres écrivains et correspondants de guerre Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman ont documenté la destruction des Juifs dans les territoires soviétiques conquis par les nazis, dans un ouvrage inédit, le Livre noir. Mais le manuscrit n’est finalement pas publié et ses auteurs sont pourchassés, assassinés ou muselés, par les autorités staliniennes. Malgré les trois millions de morts, la moitié des victimes de la Shoah, la mémoire des événements est effacée de l’histoire officielle, jusqu’à la dislocation de l’URSS où le manuscrit est retrouvé et publié par la fille d’Ilya Ehrenbourg.
L’enquête documentaire de Guillaume Ribot et Antoine Germa retrace l’histoire de ce livre maudit et de ses auteurs, à travers des archives filmées, fictions et documentaires, et des textes et dialogues dits par Aurélia Petit, Denis Podalydès, Hippolyte Girardot et Mathieu Amalric.

En français, en présentiel.

Tarif : 13 €. Adhérents : 8 €*.
*Adhérez à la Maison de la culture yiddish pour la saison 2021-2022 et découvrez le code promotionnel qui vous donnera accès au tarif réduit sur vos réservations.

Cliquez ici pour réserver (réservation obligatoire).

Attention : au moment du règlement, la plateforme Helloassso vous proposera d’ajouter une contribution à son fonctionnement. Celle-ci est optionnelle, et vous pouvez changer son montant ou bien l’annuler en appuyant sur le bouton « Modifier ».

La saison « La littérature yiddish en Union soviétique : 70e anniversaire du 12 août 1952 » est soutenue par la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Notre langue d’intérieur (en présentiel)

« J’ai longtemps pensé que le yiddish était une langue d’intérieur, comme des chaussons ou une robe de chambre. »

Projection du DVD Notre langue d’intérieur, réalisé par Flore Taguiev et Samuel Jouglet-Marcus, suivie d’une rencontre avec Talila, Teddy Lasry et Flore Taguiev. Présentation du livre Notre langue d’intérieur paru récemment à l’Antilopoche.

Conversation animée par Gilles Rozier.

En français, en présentiel.

Tarif : 13 €. Adhérents : 8 €*.
*Adhérez à la Maison de la culture yiddish pour la saison 2022-2023 et découvrez le code promotionnel qui vous donnera accès au tarif réduit sur vos réservations.

Cliquez ici pour réserver (réservation obligatoire).

Attention : au moment du règlement, la plateforme Helloasso vous proposera d’ajouter une contribution à son fonctionnement. Celle-ci est optionnelle, et vous pouvez changer son montant ou bien l’annuler en appuyant sur le bouton « Modifier ».

Ona Šimaitė, bibliothécaire et héroïne (en présentiel)

Née le 6 janvier 1894 à Akmenė (Empire russe) et morte le 17 janvier 1970 à Cormeilles-en-Parisis (France), Ona Šimaitė, bibliothécaire et écrivaine lituanienne, se servit de ses fonctions à l’université de Vilnius pour aider matériellement et sauver des Juifs du ghetto de Vilnius, ainsi que pour préserver des documents, des livres et des manuscrits. Elle a été reconnue comme Juste parmi les nations.

Projection du film Toute seule (2021) réalisé par Akvilė Kabašinskaitė, Ieva Kotryna Skirmantaitė et Akvilė Grigoravičiūtė, consacré à la vie et aux actes de résistance d’Ona Šimaitė.

Table ronde animée par Justina Smalkytė (doctorante au Centre d’histoire de Sciences Po), avec Philippe Boukara (historien), Akvilė Grigoravičiūtė (spécialiste de la culture yiddish dans les pays baltes), Eglė Kačkutė (maître de conférences à l’Université de Vilnius, spécialiste en littérature des femmes).

Le verre de l’amitié clôturera la soirée.

Entrée libre

Cliquez ici pour réserver (réservation obligatoire).

 

 

Projection : Le Dibbouk (en présentiel)

Dans le cadre de la saison La magie dans la culture yiddish.

Tourné à Varsovie en 1937 par Michał Waszyński d’après la pièce de Sh. An-ski, le film garde tout son pouvoir envoûtant.
Présenté par Arnaud Bikard (INALCO Paris).

Yiddish, sous-titré français.

Tarif : 13 €. Adhérents : 8 €*.
*Adhérez à la Maison de la culture yiddish pour la saison 2021-2022 et découvrez le code promotionnel qui vous donnera accès au tarif réduit sur vos réservations.

Cliquez ici pour réserver (réservation obligatoire).

Attention : au moment du règlement, la plateforme Helloassso vous proposera d’ajouter une contribution à son fonctionnement. Celle-ci est optionnelle, et vous pouvez changer son montant ou bien l’annuler en appuyant sur le bouton « Modifier ».